Ing.

Ing. Journal

Retour

Wikipédia, Twitter : le décès d'Elizabeth II remue le Web

La disparition de la reine Elizabeth II secoue toute la Toile, avec un trafic foisonnant sur Wikipédia et quelques pannes un peu partout dans le monde sur Twitter.

Source : CLUBIC.COM

5G

Le décès d'Elizabeth II, survenu le jeudi 8 septembre, bouleverse les gens à travers le monde ces dernières heures. Sa disparition, massivement relayée et suivie à la télévision, entraîne son lot de conséquences sur le Web. Les pages liées à la souveraine et à l'Angleterre ont en effet été prises d'assaut sur Wikipédia tandis que Twitter a connu quelques couacs jeudi en marge de l'annonce officielle du décès.

Wikipédia : visites royales

Dis-m'en plus sur ton trafic et je te dirai ce qui se passe. On pourrait presque résumer les choses comme cela, avec Wikipédia. L'encyclopédie universelle est en effet toujours fortement sollicitée dès lors qu'un évènement d'ampleur, et ce quelle que soit sa nature, survient sur le globe. Et c'est évidemment le cas depuis hier.

Comme le confirme Pierre-Yves Beaudouin, administrateur de l'association Wikimédia France, les internautes ont navigué par millions sur les pages dédiées à la reine Elizabeth II. Que ce soit au Royaume-Uni et donc en anglais, ou en espagnol, en français, en italien ou en russe, le nombre de pages vues a atteint des sommets, jusqu'à atteindre 23,7 millions de requêtes par minute au plus fort du phénomène, autour de 18 heures jeudi. Le « calme » n'est revenu qu'autour de 23 heures, minuit, alors que généralement, la plateforme ne dépasse pas la barre des 10 millions de requêtes/minute.

L'évènement n'est pas sans rappeler l'afflux qu'avait connu Wikipédia en 2009, lors de la mort de la star Michael Jackson, qui à l'époque avait mis l'encyclopédie à terre. « Aujourd'hui, les techno sont plus fiables et peuvent gérer ce genre d'afflux massif de visiteurs », rassure Pierre-Yves Beaudouin sur Twitter.

Twitter s'écroule sous l'émotion

Tiens, Twitter, parlons-en ! Car contrairement à Wikipédia, les serveurs du réseau social au petit oiseau bleu n'ont pas tenu le choc. Entre 19 heures et 20 heures, des milliers d'utilisateurs ont émis des signalements via la plateforme Downdetector, et ce, un peu partout dans le monde : en France, mais aussi aux États-Unis, en Italie, en Espagne, au Royaume-Uni, au Canada, en Allemagne et ailleurs.

La panne est survenue autour de l'heure de la disparition d'Elizabeth II, annoncée par la famille royale à 19 h 30. Depuis jeudi soir, tout est rentré dans l'ordre et le nombre de signalements est revenu à son niveau habituel.

Ce qui est certain, c'est que le décès de celle qui a régné pendant plus de 70 ans sur le Royaume-Uni et le Commonwealth n'a pas laissé insensible le monde, bien au-delà de ses frontières et de ses sujets.

Ing. Déco

deco

Bienvenue !

Ing. Bibliothèque

back_arrow forward_arrow

Nous rejoindre sur les réseaux sociaux

Ing. Series

Ing series

Série
des Entreprises Ing.

forward_arrow