Ing.

Ing. Journal

Retour

Passation de pouvoirs entre ministres: fleurs, larmes et «selfies»

Les cérémonies de passation de pouvoirs, qui se sont déroulées au lendemain de la nomination du nouveau gouvernement, ont été marquées par des moments forts. Des émotions, des échanges mondains et bien plus encore. Florilège.

Source : LE360.MA

5G

Vendredi dernier ont eu lieu de nombreuses cérémonies de passation de pouvoirs entre les membres du gouvernement El Othmani et les nouveaux ministres et ministres délégués. Ces événements ont été marqués par des moments de grande émotion, mais aussi par des échanges ou tout simplement des discours protocolaire et des mondanités. Il est même un ministres qui a profité de l’occasion pour annoncer son retrait définitif de la politique. Dans tous les cas, souligne le quotidien Al Ahdath Al Maghribia dans sa livraison du lundi 11 octobre, les images de ces cérémonies ont vite fait le tour des réseaux sociaux et suscité moult réactions.

Ainsi, poursuit le quotidien, la cérémonie de passation de pouvoirs entre le nouveau chef du gouvernement, Aziz Akhannouch, et son prédécesseur a versé dans le langage protocolaire. Le chef du gouvernement sortant a félicité son successeur pour la confiance placée en lui par le Souverain, souhaitant au nouvel Exécutif plein succès dans l'accomplissement de sa mission. De son côté, le nouveau chef de l’Exécutif a loué les qualités d’El Othmani, saluant le sérieux qui a marqué l’action de la majorité gouvernementale sortante, en dépit des difficultés politiques, conjoncturelles et pandémiques.

Le dernier jour du désormais ex-ministre de l’Industrie et du commerce au siège du département a été plutôt émouvant. Très ému, l’ancien ministre s’est même laissé porter par l'émotion, versant quelques larmes au moment de céder le témoin à ses quatre successeurs. Moulay Hafid Elalamy a néanmoins tenu, à cette occasion, à féliciter les quatre nouveaux ministres pour la confiance royale placée en leurs personnes, tout en soulignant que le Maroc compte énormément sur cette jeune équipe pour aller de l'avant dans leurs départements et continuer sur cette bonne dynamique du ministère.

Il s’agit, rappelle le quotidien, de Ryad Mezzour, ministre de l'Industrie et du Commerce, Younes Sekkouri, ministre de l'Inclusion économique, de la petite entreprise, de l'emploi et des compétences, Leila Benali, ministre de la Transition énergétique et du développement durable, Ghita Mezzour, ministre délégué auprès du chef du gouvernement chargé de la Transition numérique et de la réforme administrative.

Quant au ministre d'Etat chargé des droits de l'Homme et des relations avec le Parlement, Mustapha Ramid, souligne le quotidien, il a profité de ce moment solennel pour s’adresser, en partie, à son successeur au département chargé des relations avec le Parlement. Mais l’essentiel de ses propos était surtout dirigé vers ses anciens «frères» du PJD. L’ex-ministre d’Etat a profité de l’occasion pour annoncer également sa retraite définitive de la politique, remerciant au passage ses «frères» pour la confiance qu’ils ont placée en lui durant toutes ces années, précise Al Ahdath Al Maghrebia.

Au ministère de la Culture, c’est avec un «Selfie» largement partagé sur les réseaux sociaux que le ministre sortant, Othmane El Ferdaous, a quitté ses fonctions après 18 mois à son poste. Sur ce cliché, on voit bien le ministre sortant et ses deux successeurs, le jeune Mehdi Bensaid, qui hérite du département de la Culture et de la communication et Chakib Benmoussa, dont le département de l’Education nationale et l’enseignement primaire gère désormais, et c’est une première, le ministère de la Jeunesse.

Autre moment fort de ces cérémonies de passation de pouvoirs, celui mettant en scène deux collègues, des médecins, dont l’un, Khalid Ait Taleb, en fin de mandat, tend le témoin à celle qui lui succède à la tête du département de la Santé, Nabila Rmili. «Nous nous mobiliserons avec dévouement, sincérité et volonté, avec tous les professionnels de la Santé, qu'ils soient du secteur public ou privé, pour travailler main dans la main dans le but de répondre aux aspirations des citoyens», a notamment assuré cette dernière.

Quant à la cérémonie de passation de pouvoirs entre Nouzha Bouchareb et Fatima Ezzahra El Mansouri, nommée ministre de l’Aménagement du territoire national, de l’urbanisme, de l’habitat et de la politique de la ville, elle a été marquée tout simplement par un échange de bouquets de fleurs. A cette occasion, la nouvelle titulaire du département a souhaité que les réalisations à venir soient à la hauteur des orientations royales et des aspirations et attentes des citoyens. La nouvelle ministre s’est ainsi engagée à assumer cette responsabilité et à œuvrer à dépasser les différentes contraintes pour mener à terme les projets en cours ou ceux programmés, grâce notamment à la compétence des responsables et cadres du ministère.

Ing. Déco

deco

Bienvenue !

Ing. Bibliothèque

back_arrow forward_arrow

Nous rejoindre sur les réseaux sociaux

Ing. Series

Ing series

Série
des Entreprises Ing.

forward_arrow