Ing.

Ing. Journal

Retour

Sociétés cotées : Les prévisions de croissance et de dividendes d'Attijari pour 2021-2022

Pour la période 2021-2022, Attijari Global Research (AGR) table sur une croissance des bénéfices, du chiffre d’affaires et des dividendes de son indice AGR-30, représentant 87% de la capitalisation du MASI. Les secteurs bancaire, minier et portuaire tireront le RNPG à la hausse. Un rendement moyen de 3,6% est anticipé cette année contre 3,2% en 2020.

Source : LEBOURSIER.MA

X

Dans un rapport de recherche diffusé ce lundi 12 avril, Attijari Global Research (AGR) actualise ses prévisions de croissance et de dividendes pour les sociétés cotées sur la période 2021-2022.

La société de recherche rappelle que durant l’année 2020, la cote a affiché « une dégradation de 34,4% de sa masse bénéficiaire à 17,4 milliards de dirhams contre 26,6 milliards de dirhams en 2019 ». Un constat également partagé par BMCE Capital Research qui avait relevé une baisse de 35,5% des bénéfices de la cote en 2020 à 17,4 milliards de dirhams.

Durant la période 2021-2022 cependant, la masse bénéficiaire et le niveau des dividendes devraient augmenter. C’est en tous cas ce sur quoi table la société de recherche concernant son nouvel indice ‘AGR-30’. « Celui-ci intègre les principales valeurs actives sur lesquelles nous assurons une couverture régulière. Il s’agit de 30 sociétés cotées appartenant à 13 secteurs d’activité et représentant 87% de la capitalisation boursière du MASI et 97% de la masse bénéficiaire de la cote » précise AGR.

Hausse prévue de 14,2% des bénéfices récurrents en 2021

D’après la société de recherche, son indice AGR-30 devrait bénéficier d’une croissance de 5% du chiffre d’affaires agrégé à 189,4 milliards de dirhams en 2021. En 2022, une croissance de 4% est attendue à 197 milliards de dirhams.

En terme de profitabilité, les bénéfices récurrents de l’indice devraient augmenter de 14,2% cette année à 23,48 milliards de dirhams. En 2022, une hausse de 15% est anticipée avec un RNPG agrégé de 27 milliards de dirhams. Pour la société de recherche, ce dynamisme provient de « l’allègement attendu de l’effort de provisionnement consenti par le secteur financier en 2020 et le redressement progressif de l’activité économique de plusieurs secteurs ».

AGR précise néanmoins avoir suspendu ses prévisions de croissance concernant le secteur immobilier dans l’attente d’une communication plus détaillée lors des semaines à venir.

Trois secteurs porteurs

Pour la société de recherche, trois secteurs particuliers contribueront à l’appréciation des bénéfices sur la période 2021-2022.

Les banques devraient être les premières contributrices à la hausse des bénéfices de l’indice. Pour le secteur, AGR anticipe un redressement de 31,5% des bénéfices récurrents en 2021 et de 21,4% en 2022. La société de recherche justifie son scénario par une normalisation progressive des coûts du risque du secteur.

Le second secteur est celui des mines. AGR prévoit « un doublement des bénéfices en 2021 dans un contexte minier très favorable marqué par un effet volume/prix positif et par la non récurrence des provisions financières ». A compter de l’année suivante, une hausse de 18,8% des bénéfices récurrents est anticipée, principalement portée par un effet volume.

Le troisième secteur porteur pour les bénéfices du portefeuille AGR-30 est celui des ports. AGR anticipe une hausse de 12,3% des bénéfices récurrents du secteur en 2021 et de 20,5% en 2022. Une croissance « soutenue par la reconstitution de stocks des opérateurs économiques en anticipation de la reprise progressive de l’activité économique ».

Croissance attendue de 24,5% pour les dividendes en 2021

En 2020, si toutes les sociétés n’ont pas encore communiqué sur leur dividende, AGR anticipe une baisse de 12,1% des dividendes à 14,7 milliards de dirhams. Cependant la société de recherche note que « les perspectives de reprise des bénéfices sur la période 2021-2022 conjuguées à une amélioration progressive de la visibilité des émetteurs laissent présager un relèvement sensible du dividende futur ».

AGR anticipe une hausse de 24,5% des dividendes en 2021 et de 8% en 2022 à respectivement 18,34 milliards de dirhams et 19,8 milliards de dirhams. « Dans ces conditions, l’AGR-30 offrirait un D/Y moyen de 3,2% en 2020, de 3,6% en 2021 et de 3,9% en 2022 » précise AGR.

En terme de rendement sur la période 2021-2022, certains secteurs s'avèrent prometteurs sur l’indice AGR-30. Notamment celui des sociétés de financement avec Eqdom affichant un rendement anticipé à 5,3% sur la période 2021-2022. Sur la période, le secteur cimentier, les énergies et les télécoms offriraient des rendements respectifs de 4,8%, 4,6% et 4,5%. « Parallèlement, le multiple des bénéfices de l’AGR-30 devrait se normaliser pour se rapprocher à horizon 2022 de sa moyenne 5 ans, soit de 20,6x. Plus en détails, le P/E 22E de notre univers de valeurs ressortirait à un niveau correct de 20,8x sous l’effet du redressement progressif de la capacité bénéficiaire des sociétés cotées » conclut AGR.

Ing. Déco

deco

Bienvenue !

Ing. Bibliothèque

back_arrow forward_arrow

Nous rejoindre sur les réseaux sociaux

Ing. Series

Ing series

Série
des Entreprises Ing.

forward_arrow